VEF Blog

Titre du blog : Les lectures de Ludivine
Auteur : jailu
Date de création : 21-12-2011
 
posté le 09-04-2013 à 19:55:53

Le Tigre bleu de l’Euphrate, Laurent Gaudé

Genre : Théâtre

 

Quatrième de couverture:

Alexandre va mourir. Après avoir battu le grand Darius, conquis Babylone et Samarkand, après avoir construit des villes et fondé un immense empire, il est terrassé par la fièvre. Il ne lui reste que quelques heures à vivre. Il ne tremble pas. Il contemple la mort et l'invite à s'approcher pour lui raconter lui-même ce que fut sa vie. Alexandre parle et la mort l'écoute. Le laissant revivre l'ivresse de son épopée et ressentir, une dernière fois, le désir. Celui de ne jamais interrompre sa course. De s'enfoncer toujours plus loin, dans des terres inconnues. Le désir de rester toujours fidèle à cette soif intérieure que rien ne peut étancher.

 

Mon avis :

Encore une fois je me suis laissée entraîner par la beauté de la poésie de l’écriture de Laurent Gaudé. Une écriture forte et simple à la fois. Cette fois, nous suivons les derniers instants d’Alexandre. Celui-ci est mourant et revient sur sa vie, sa quête de grandeur, ses choix, ses regrets. Un récit donc à la première personne, aucun dialogue même si des personnages gravitent autour d’Alexandre. Je me suis souvent dit d’ailleurs que j’aimerais le voir sur scène car c’est une prouesse et de metteur en scène et de comédien de jouer ce texte. Ce qui sont réticents au texte de théâtre y trouveront sans doute leur compte, pas de dialogues ni de personnage à foison, pas de didascalie ce qui laisse libre court à l’imagination du lecteur qui peut lire ce texte comme une nouvelle. Ensuite nul besoin d’être un expert en histoire pour apprécier ce texte où Alexandre apparait comme une personne profondément humaine, que c’est beau quand il parle du Tigre mais aussi de Darius ou encore de ces aspiration à un royaume sans frontière et métissé. Les descriptions sont fabuleuses. Pour ma part j’ai été conquise par ce personnage et par la façon dont il narre son histoire.

 

Commentaires

Mack le 16-04-2013 à 00:16:50
Ça ressemble beaucoup à Pour seul cortège quand même, vu de loin...