VEF Blog

Titre du blog : Les lectures de Ludivine
Auteur : jailu
Date de création : 21-12-2011
 
posté le 02-02-2013 à 16:32:32

L'Art du jeu, Chad Harbach

Genre : roman

 

Quatrième de couverture:

Henry Skrimshander est une véritable star du baseball : dans l équipe du Westish College, petite université du Wisconsin, il conclut tous ses matches par un sans-faute. Jusqu au jour où il rate un lancer facile. Son destin, ainsi que la vie de quatre personnes, prennent alors un tournant décisif.
Déstabilisé, Henry remet en cause la brillante carrière à laquelle il est promis. Guert Affenlight, le président de l université, tombe contre toute attente éperdument amoureux. Owen Dunne, coéquipier homosexuel de Henry, s embarque dans une liaison dangereuse, tandis que Mike Schwartz, capitaine de l équipe de baseball, est pris de doute sur son avenir et sur le rôle de mentor qu il a joué pour Henry. Enfin, Pella Affenlight, la fille de Guert, revient à Westish pour échapper à un mariage malheureux et recommencer une nouvelle vie. Alors que les derniers matches de la saison approchent, ces cinq personnages vont devoir affronter leurs espoirs, leurs angoisses et leurs secrets les plus intimes. Ensemble, ils vont s aider à trouver leur voie et tisser de nouveaux liens. Tendre et subtil, L'Art du jeu évoque, à travers des personnages attachants, aussi bien l amitié, l amour et la famille, que les aspirations de chacun, l ambition et ses limites.

 

Mon avis :

J’avais lu de bonnes critiques et j’avais très envie de découvrir ce roman sur le thème du base-ball. Ma petite sœur a pratiqué pendant des années ce sport à haut niveau et je suis, par ce fait, particulièrement sensible à ce thème. L’épaisseur du livre me faisait un peu peur et finalement la lecture s’est révélée très fluide, les pages se sont tournées rapidement et la narration m’a de toute façon emportée sans que le problème du nombre de page soit un obstacle, bien au contraire. Chaque personnage est installé, approfondi et on devient vite inquiet pour leur sort. Les relations humaines sont décrites avec finesse et justesse, j’allais dire « brio ». Les personnages sont différents les uns des autres, mais il y a une certaine symbiose entre eux, ils ont du mal à exister les uns sans les autres. C’est un roman profondément humain que je recommande à tous et nul besoin d’être féru de sport pour s’y retrouver, et vous vous étonnerez de vivre les matchs si intensément ! J’ai aimé ce fond d’université américaine, ce sentiment d’appartenir à un endroit, et plus encore avec le sport à une famille. La quête de l’idéal, de la beauté du geste, du renouveau, de soi sont autant de thèmes abordés dans ce roman empreint d’une certaine nostalgie.