VEF Blog

Titre du blog : Les lectures de Ludivine
Auteur : jailu
Date de création : 21-12-2011
 
posté le 30-01-2013 à 14:11:10

La princesse et le pêcheur, Minh Tran Huy

Genre : Roman

 

Quatrième de couverture :

Jamais un conte n'est vraiment innocent, ni tout à fait dénué de cruauté. En la personne de Nam, jeune Vietnamien depuis peu réfugié en France, la narratrice croit reconnaître le prince charmant. Ils sympathisent, se revoient, se confient, s'inventent un territoire secret. Mais quelque chose éloigne les gestes de l'amour : le beau garçon la traite comme une petite sœur. A quelque temps de là, elle accompagne ses parents au Viêtnam, où ils retournent pour la première fois. Devant elle, née en France, élevée et protégée comme une fille unique, le rideau se déchire. Les secrets affleurent, les rencontres dévoilent les tragédies qu'ont connues les siens. Que Nam a laissées derrière lui, peut-être... La Princesse et le Pêcheur dessine une vietnamité aussi réelle qu'impartageable, un pays immatériel que Minh Tran Huy imprègne d'une fausse candeur toute de retenue, qui cache une mélancolie profonde. Elle y inscrit la présence de l'ami si difficile à retrouver, parce que l'Histoire est passée par là. Ou simplement le temps. Plus violent que les contes...

 

Mon avis :

Ce roman m’a été conseillé par une lectrice et ce fut une belle découverte. Je ne suis pas très au fait de l’histoire du Vietnam et ne connaissait pas les boat people. Au travers de l’histoire de Lam et de Nam on aborde deux facettes du Vietnam. Les deux adolescents se rencontrent lors d’un voyage linguistique avant de retourner en France. Très vite une amitié très forte naît entre eux. Lui a ses racines très ancrées au Vietnam tandis qu’elle assez peu. Entre chaque chapitre, quelques lignes d’un conte vietnamien dont on ne connaitra l’issue qu’à la fin du roman. Nam a cette tradition du conte et en raconte également à la jeune fille. Le jour où il disparaît, celle-ci va reprendre cette tradition et ainsi apprendre à mieux connaître son pays d’origine et tenté de comprendre son ami perdu. Beaucoup de délicatesse dans ce roman, les questions des racines et de l’identité sont abordées avec finesse. De très jolis moments sont décrits, j’ai particulièrement été touché par la scène du piano. Lam est une férue de littérature et m’a donné envie de découvrir Haruki Murakami.