VEF Blog

Titre du blog : Les lectures de Ludivine
Auteur : jailu
Date de création : 21-12-2011
 
posté le 22-09-2012 à 14:44:19

Nymphéas Noirs, Michel Bussi

Genre : Policier

 

Quatrième de couverture :

 Tout n'est qu'illusion, surtout quand un jeu de miroirs multiplie les indices et brouille les pistes. Pourtant les meurtres qui troublent la quiétude de Giverny, le village cher à Claude Monet, sont bien réels.
Au coeur de l'intrigue, trois femmes : une fillette de onze ans douée pour la peinture, une institutrice redoutablement séduisante et une vieille femme aux yeux de hibou qui voit et sait tout. Et puis, bien sûr, une passion dévastatrice. Le tout sur fond de rumeur de toiles perdues ou volées, dont les fameux Nymphéas noirs. Perdues ou volées, telles les illusions quand passé et présent se confondent et que jeunesse et mort défient le temps.

Un étonnant roman policier dont chaque personnage est une énigme.

 

Mon avis :

 

Nymphéas Noirs nous entraîne dans les jardins de Monet et les petites ruelles du village de Giverny. Le roman commence comme un conte, trois personnages féminins sont décrits et l’auteur nous fait comprendre que c’est autour de ces trois figures que tout le mystère de l’enquête gravite. L’idée du conte m’a suivi tout le long de la lecture, en effet certains éléments font échos à mon univers du conte : le moulin, la rivière, les rubans dans les cheveux de la fille aimée…  Une enquête oui car le village de Giverny est le théâtre d’un meurtre, d’un meurtre ? Nous suivons donc l’enquête aux côté de l’inspecteur chargé de l’affaire. Cette enquête nous permet de découvrir/ou redécouvrir les paysages que Monet affectionnait mais aussi de « revoir » au travers des mots de Michel Bussi les plus belles toiles du peintre. L’originalité du texte vient aussi de là, nulle ambiance sombre et glauque, tout se passe sous le soleil dans ce village aux apparences calmes ou les secrets créent une tension omniprésente. Tout le brio du roman survient dans le dénouement, dénouement qui fait également toute la beauté du texte, j’aime quand la passion et l’art se confondent. J’ai aimé suivre ses trois figures féminines, chacune attachante à sa façon…

J’ai eu le plaisir de rencontrer Michel Bussi lors d’une rencontre en bibliothèque, je tiens à dire que c’est un homme souriant, à l’écoute de ses lecteurs, humble et disponibles !

 

 

Commentaires

Mack le 09-02-2013 à 13:20:15
Faut que je le liiiiise !!