Les lectures de Ludivine

posté le 18-01-2013 à 15:22:47

Participation à : Un auteur de ma Pal chez June

 

 

 

June a lancé l'idée de réduire sa PAL avec moulte renfort de la blogosphère! (c'est un peu comme un régime quand on a besoin d'être soutenu!lol).Vous trouverez les informations ici . J'ai trouvé le principe très sympa, l'occasion de réduire sa PAL ou encore de découvrir un auteur (pour ma part je n'avais pas de Läckberg dans ma bibliothèque) sans grosse contrainte.

 

Ce mois-ci l'auteur choisi est Camilla Läckberg

 

 

Mes réservations à la bibliothèque se faisant attendre (c'est mal de ne pas rendre les livres à la date prévue!) j'ai acheté Cyanure. La lecture a été très rapide et je lirais peut être en plus La princesse des glaces.

 

 


Commentaires

 

1. charlybaby  le 19-01-2013 à 21:07:10  (site)

Oui oui oui, lis la princesse des glaces !!! C tooooop !!!

 
 
 
posté le 17-01-2013 à 17:35:31

Dark Shadows, Lara Parker

Genre : Roman

 

Quatrième de couverture :

Barnabas a conquis le coeur de la délicieuse Angelique avant de la trahir pour une autre. Malheureusement pour lui, la jeune femme a été élevée dans la magie noire et dans l'art du vaudou. Déterminée à prendre sa revanche, elle le condamne à l'éternité en le transformant en vampire avant de l'enterrer vivant. Deux cents ans plus tard, Barnabas est enfin libéré de ce mauvais sort. Il trouve le journal d'Angelique et découvre l'indicible : les secrets à l'origine de l'obsession amoureuse qui a uni leurs destins jusque dans la mort.

 

Mon avis :

Mon amoureux m’a offert ce roman au moment de la sortie du film. Je ne l’ai pas lu de suite attendant que les souvenirs du film se dissipe quelques peu et être moins tenter par la comparaison. Quand une amie m’a dit que finalement le roman était bien éloigné du film j’ai encore attendu et je pense que j’ai bien fait. J’ai pris ce roman comme complètement détaché du film et j’ai bien fait. Bien sûr on retrouve la trame mais ce tome est consacré au personnage d’Angélique. Je me suis laissé porter par les différentes ambiances dont celle de la Martinique qui prend une grande place dans l’histoire, en effet Angélique a été élevée là-bas. J’ai aimé cette atmosphère ensoleillé, moite, où la magie pèse et est en toute chose. Le destin d’Angélique est assez tragique, malgré toute son envie de vivre une vie « normale » où elle serait aimée, elle ‘n’a de cesse que d’être exploitée, manipulée, abandonnée et j’ai eu beaucoup de compassion pour elle. Les quelques allées retour dans le temps m’ont plutôt plu et montre la portée du destin d’Angélique. Malheureusement, le récit fini par perdre quelque peu de son intérêt et j’a trouvé qu’on tournait en rond à cause de ce Barnabas qui est complètement incapable d’imposer sa volonté et d’Angélique qui au contraire ne veut rien céder. La pauvre Josette paie les pots cassés et n’ai pas dénué de charme dans le genre stéréotype. Je ne suis pas impatiente de lire la suite mais je pense que j’y viendrai. L’écriture est fluide et malgré les quelques bémols j’ai apprécié cette lecture.

 

 


Commentaires

 

1. charlybaby  le 19-01-2013 à 21:04:58  (site)

Coucou Nyenna,

Comme j'avais plutôt été déçu par l'adaptation de Burton, lire le texte original ne me motivait que très moyennement. Maintenant, vu ta chronique et le fait que tu dises qu'on est assez loin de l'histoire de Burton, et bien, ça me donne envie Clin doeil Clin doeil

Bises

2. Mack  le 09-02-2013 à 13:03:41  (site)

Oh oh ! Pourquoi pas ! Mais seulement parce que ce n'est pas le film. Je l'ai bien aimé, disons comme un Burton (pas le meilleur mais je commence à croire que les meilleurs sont derrière lui... =/) mais je n'ai eu aucune envie de lire le livre quand je l'ai croisé en librairie.
Il semblerait d'ailleurs qu'il y en ai plusieurs volumes nan ?

3. firiel  le 23-02-2013 à 15:59:45

je le lierai bien!!!!

 
 
 
posté le 11-01-2013 à 15:27:49

Armeline Fourchedrue, Quentin Blake

Genre : Roman jeunesse

 

Quatrième de couverture :

Armeline Fourchedrue se promenait à bicyclette en compagnie de son chien Claquebol... Mais Armeline décide d'améliorer sa bicyclette qui, à force d'ingéniosité  devient le plus extraordinaire des engins... jusqu'à la catastrophe ! Armeline se laissera-t-elle décourager ?

Un livre plein de gags et d'éclats de rire, à partager sans se lasser qu'on soit grand ou petit.

 

Mon avis :

Armeline Fourchedrue se balade en vélo avec son chien, elle est très inventive et chaque situation et mésaventure vaudra une amélioration de sa fidèle bicyclette ! On dirait une enfant en train de construire un bolide avec des boîtes de conserve et des cageots !lol On se demande jusqu’où elle va aller dans l’amélioration du confort et de la praticité de son engin mais patatra ! Qu’à cela ne tienne, les patins à roulettes c’est bien aussi !

 

 

 


 
 
posté le 10-01-2013 à 16:15:30

Métamorphose en bord de ciel, Mathias Malzieu

Genre : Roman

 

Quatrième de couverture:

 Métamorphose en bord de ciel Tom Cloudman a toujours rêvé de voler, il en est devenu le plus mauvais cascadeur du monde. Ses performances de voltige se terminent invariablement au sol. Au moment où on décèle chez lui une maladie incurable, Tom rencontre une étrange créature, mi-femme, mi-oiseau, qui lui propose ce pacte : « Je peux vous transformer en oiseau, ce qui vous sauverait, mais cela ne sera pas sans conséquence... »

 

Mon avis :

Quelle déception, j’avais très envie de le lire et brin_damour me l’a très gentiment offert, et la lecture n’a pas été à la hauteur de mes attentes, pour une bonne raison : j’avais une tout autre idée de l’histoire après avoir lu la quatrième de couverture. L’univers de Mathias Malzieu débarque dans un hôpital et ça m’a rendu claustrophobe, j’avais ce sentiment d’enfermement, de maladie, d’autant plus fort que notre héro a pour ambition de devenir un oiseau, les fenêtres closent ont eu raison de moi ! J’ai aussi eu le sentiment de ne pas toujours bien suivre, entre la personnification de la maladie : la betterave, la femme oiselle, j’ai eu du mal à distingue le rêve de la réalité, à comprendre où étaient la métaphore, l’allégorie… Peut-être ne fallait-il pas se poser autant de question mais c’est comme ça que j’ai fonctionné. Ce roman m’a paru très dur, il correspond pour moi à tous les rêves brisés, même la fin n’a pas su me faire penser qu’il y a de m’espoir, j’ai trouvé le tout très pessimiste. Alors peut être mon état actuel n’était-il pas adapté à cette lecture. Si l’écriture de Mathias Malzieu est de façon indéniable très poétique je n’ai pas trouvé la magie que j’avais ressentie à la lecture de La mécanique du cœur par exemple. Pire que ça, j’ai trouvé que son univers couplé à l’hôpital rendait l’ensemble terriblement glauque.

 

 


Commentaires

 

1. La bibliothèque de June  le 16-01-2013 à 13:46:53

Quel dommage ...
Je ne l'avais pas vecu de cette façon au moment de sa sortie, j'en avais ecrit une chronique plus positive ( dans mes souvenirs ! ) mais je te l'accorde ce livre est moins positif que les autres , avec une position toute particulière sur le rapport à la paternité et la place que la naissance laisse aux hommes. Je crois que j'avais vu une vraie dimension poétique mais il faudrait que je relise mon article pour être certaine !!! bise toi

 
 
 
posté le 10-01-2013 à 15:59:22

Monsieur Kipu, David Walliams et Quentin Blake

Genre : Roman jeunesse

 

Quatrième de couverture:

Tous les matins, Chloé se rend en voiture à son école privée ultrachic, vautrée sur la banquette arrière, avec sa peste de petite sœur, et tous les matins, elle regarde Monsieur Kipu, toujours assis sur le même banc, qu'il pleuve ou qu'il vente. Qui est-il ? Pourquoi vit-il dans la rue ? Que mange son chien ? Quand s'est-il lavé pour la dernière fois ? Et est-il possible qu'il s'appelle vraiment M. Kipu ? Toutes ces questions et d'autres encore, Chloé décide un jour d'aller les poser à monsieur Kipu en personne. Et lorsqu'il est question que son nouvel ami soit chassé de la ville, Chloé le cache dans la remise du jardin. Mais il se peut que Monsieur Kipu ait plus à cacher qu'il n'y semble au premier coup d'œil... ou de nez !

 

Mon avis:

Un vrai coup de cœur pour ce roman ! Je l’ai trouvé drôle, tendre et intelligent. Une réflexion sur les SDF au travers les yeux d’une petite fille Chloé. Est-ce bien de s’adresser à un sdf ? Les sdf sont-ils seulement des statistiques ou des humains ? Que cache la puanteur, la solitude de ces personnes. Le regard innocent de la petite fille permet de se poser ces questions sans polémique et avec beaucoup d’humour. On découvre au côté de Chloé Monsieur Kipu et, comme elle, on attend le moment où celui-ci dévoilera son histoire, car c’est aussi le centre de ce roman : les sdf comme toute personne a une histoire ! Celle de Monsieur Kipu est amenée au fur et à mesure du roman avec des indices. La maman de Chloé amène la vision politique et médiatique du « problème » des sdf. Ce roman c’est aussi la drôle de vie de Chloé et de sa famille, une maman qui se veut parfaite, une petite sœur parfaite, un papa écrasé par sa femme et très peu de communication. Ils sont tous au moins aussi seul que Monsieur Kipu, celui-ci avec son intrusion dans leur vie, va leur permettre de se retrouver, un peu comme un ange gardien. Votez Kipu !

 

 


 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article