Les lectures de Ludivine

posté le 03-01-2013 à 17:28:26

Madame Pamplemousse et le Café à Remonter le Temps, Rupert Kingfisher

Genre : Jeunesse

 

Quatrième de couverture :

Il existe à Paris un café aux stores rayés de vert et d’or, élégamment meublé de tables en bois vernies, et dont les murs sont recouverts d’antiques annonces publicitaires pour des boissons telles que le Madère des Sirènes ou la Limonade du Diable rouge. Sur le bar, trône un percolateur argenté. Ce café appartient à monsieur Moutarde, et ce dernier a fait la plus incroyable des découvertes. Avec l’aide de son amie, Mme Pamplemousse, il a inventé une machine à remonter le temps. Le résultat, qui ressemble à un petit café noir, a le pouvoir de transporter celui qui le boit dans l’espace et le temps ! Mais quel désastre si cette fabuleuse invention venait à tomber entre les mains du maléfique nouveau gouvernement… Mme Pamplemousse et ses amis devront retourner dans le passé pour y récupérer de la bave fraîche de T Rex et des larmes de sphinx : les ingrédients indispensables à la préparation d’un tonic qui devra à la fois sauver leurs vies et guérir l’esprit de Paris du mauvais sort qu’on lui a jeté…

 

Mon avis :

Le premier tome m’a plu et j’ai eu envie de lire la suite pour voir dans un premier  temps si les histoires sont indépendantes ou s’il s’agit de « vraies » suites mais aussi pour voir si j’allais retrouver cette sensation de petit bonbon à la lecture !lol. Pour répondre à la question de la « suite », on a une histoire avec un début, une fin, de nouveaux personnages et seulement quelques allusions au premiers tomes, je ne pense pas que l’on puisse se sentir perdue vu que l’auteur fait de petites régressions pour nous rappeler personnages et actions du premier volume. Celui-ci m’a un peu moins plu, on sort trop de l’univers de la cuisine (ce qui m’avait plus dans le premier tome) pour passer à quelque chose de plus fantastique. J’ai cependant aimé le fait que le livre prône l’importance de notre patrimoine, de nos traditions, de la singularité d’une ville, valeurs qui sont mises à mal par les grandes chaînes de distribution, le rendement etc. On retrouve les personnages principaux du premier tome qu’on ne découvre pas beaucoup plus et qui sont un peu bousculés par les évènements les pauvres, mais tout est bien qui….

 

 


Commentaires

 

1. charlybaby  le 03-01-2013 à 17:38:24  (site)

QUOI ? C'est encore moins bien que le premier ? Bon ben merci beaucoup Nyenna, tu m'épargnes une lecture inutile du coup Clin doeil

Bisous

2. nyenna  le 03-01-2013 à 21:50:55  (site)

roh Charles mais où est ton âme d'enfant?! j'ai commencé le trois et il me plaît bien, NA!

 
 
 
posté le 28-12-2012 à 19:13:48

Madame Pamplemousse et ses Fabuleux Délices, Rupert Kingfisher et Susan Hellard

Genre : Roman jeunesse

Quatrième de couverture :

Comme chaque été,
Madeleine est forcée de travailler
dans l'immonde restaurant,
le Cochon Hurleur,
de son détestable oncle, monsieur Lard.
Mais un jour elle découvre par hasard
l'épicerie la plus mystérieuse de Paris.
La boutique est tenue par madame Pamplemousse,
et cette dame prépare les plus étranges,
les plus délectables, les plus exceptionnels,
les plus époustouflants délices au monde ...

Mon avis :

J’ai passé un très agréable moment à la lecture de ce roman culinaire qui se déguste comme un bonbon. Le thème est original pour un roman jeunesse. J’ai aimé cette ambiance des cuisines parisiennes, le tout très naïf et frais est une bouffée d’oxygène. L’écriture, comme toute bonne recette, est justement dosée. Les mots sont pesés et il n’y a pas de fioritures. J’ai également beaucoup aimé les illustrations. Au niveau de l’action rien d’extraordinaire, une action simple mais bien menée avec des personnages bien dessinés (si n’ose m’exprimer ainsi !). Je lirai les deux autres tomes avec grand plaisir.

 


Commentaires

 

1. charlybaby  le 29-12-2012 à 19:51:04  (site)

Je l'ai lu cet été. Un agréable moment effectivement.. mais pas de quoi casser une patte à un canard. L'intrigue est vraiment ultra plate. Je ne me suis pas ennuyé mais j'ai pas vraiment envie de lire les deux suites.

2. la piote fee  le 04-01-2013 à 10:53:02  (site)

bonjour et enchanté
bonne année a vous et bonne chance pour le blog de lecture qui semble être agréable merci
bonne journée et bisouxxx.

 
 
 
posté le 28-12-2012 à 16:33:43

Swap de Noël (livraddict)

L'an dernier j'avais participé à un mini swap de Noël et j'y avais pris beaucoup de plaisir, c'est une période de l'année que j'affectionne beaucoup. Cette année j'ai participé au swap de noël session 2012 organisé par Aveline. Ma swappée était ma copine iutienne Mack! ça m'a fait très plaisir de lui préparer un colis! je n'ai pas encore eu son retour mais elle m'a outrageusement gâtée de son côté!

Le colis devait contenir :

- Des Marque-pages ( au moins 2)
- Un livre en rapport avec le thème
- Un livre de la wish list de votre swapé(e)
- Une surprise en rapport avec le thème
- Une gourmandise
- Une boisson
- Un ptit mot

Les livres :

Les mondes d'Ewilan de Bottero (issu de ma wish-list)

Pieces of wonderland (qui est juste sublime!!!)

Lettres du père Noël de Tolkien

Blanche et l'oeil du grand khan de Jubert (que je voulais découvrir!)

Coca-cola les 30 recettes culte

Les surprises:

Une figurine Raiponce (C'est avec Mack que j'ai vu le dessin animé la première fois!)

Le single Nonoël des Minikeums (qui a tourné en boucle pendant l'ouverture du colis!lol)

Un petit calpin de danseuse

Un carnet Tokio-Paris, j'adore les carnets!

Un t-shirt sushi!!! (Mack est l'une de mes camarades de sushi!)

Un bracelet de Noël ruban avec une breloque flocon!

Les douceurs:

Des olives au chocolat jeff de bruges

Des mini ciabatta tomates et origan pour l'apéro

Les boissons:

Une bouteille et une canette de coca-cola light Jean-Paul Gauthier (Mack sait que je me shoot à ça!lol)

Du thé et du chocolat Whittard (rien que les boites sont des délices pour les yeux)

Une jolie carte et des marques-pages fait main!

Merci beaucoup Mack <3

 


Commentaires

 

1. charlybaby  le 29-12-2012 à 19:52:15  (site)

En parlant sushi... C QD QU'ON S'EN FAIT UN ENSEMBLE AVEC MACK ET TOI ????

2. Mack  le 01-02-2013 à 13:25:00  (site)

AH ah ! Me revoilà ! Je n'ai pas touché un ordinateur depuis presque 2 mois mais je suis de retour et je vois que tu as écrit plein de chroniques, je vais aller lire tout ça ! En attendant, mon article du swap est ENFIN en ligne !

J'ai été très contente de préparer ce colis pour toi, c'est une affaire de plusieurs mois ! =) Et je suis du coup d'autant plus contente s'il t'a plu ! Rire
Merci beaucoup pour tout ce que tu m'as envoyé, le colis à superbement éclairer mon Noël, c'était génial ! J'ai vraiment eu l'impression que c'était Noël... Les friandises et les chaussettes m'ont réchauffé le cœur... Et les pieds ! ^^ Et j'ai attaqué les bouquins, j'ai reprise goût à Pratchett et enchainer avec la reprise de la lecture dans l'ordre des Annales du DIsque-Monde ! =)
Bref ! J'espère avoir le temps de faire un tour sur L@ prochainement mais au moins tu es au courant de la publication ! ^^

Gros bizouuuux !

Et Charles, je l'avais dit à Lulu mais c'est quand vous voulez ! ^^

3. Mack  le 09-02-2013 à 13:10:40  (site)

Mon message d'avant est plein de fautes d'orthographe. Je suis médusée...... =(

 
 
 
posté le 04-12-2012 à 16:40:53

Rosa Candida, Audur Ava Olafsdottir

Genre : Roman

 

Quatrième de couverture

Le jeune Arnljótur va quitter la maison, son frère jumeau autiste, son vieux père octogénaire, et les paysages crépusculaires de laves couvertes de lichens. Sa mère a eu un accident de voiture. Mourante dans le tas de ferraille, elle a trouvé la force de téléphoner aux siens et de donner quelques tranquilles recommandations à son fils qui aura écouté sans s'en rendre compte les dernières paroles d'une mère adorée. Un lien les unissait : le jardin et la serre où elle cultivait une variété rare de Rosa candida à huit pétales. C'est là qu'Arnljótur aura aimé Anna, une amie d'un ami, un petit bout de nuit, et l'aura mise innocemment enceinte. En route pour une ancienne roseraie du continent, avec dans ses bagages deux ou trois boutures de Rosa candida, Arnljótur part sans le savoir à la rencontre d'Anna et de sa petite fille, là-bas, dans un autre éden, oublié du monde et gardé par un moine cinéphile.

 

Mon avis :

Après mon enthousiasme pour L’Embellie, j’ai décidé de me plonger dans ce roman de la même auteur, paru l’an dernier. J’en avais entendu beaucoup de bien mais j’avais l’impression à tort que le sujet serait très sérieux et traité de façon intellectuelle. Que nenni comme dans L’Embellie, l’histoire est traitée en toute simplicité, de façon très humaine et tendre. Ce jeune homme qui part vers la plus belle roseraie du monde se posant somme de question existentielle est très attachant mais manque parfois de substance, il est très égal et presque trop parfait. D’ailleurs les personnages ont tous une bonté à fendre l’âme !lol Un sens de l’accueil et de la solidarité qui vous laissera coi. Le thème de la botanique est un prétexte au déplacement du protagoniste mais nous n’avons pas le droit à un cours de jardinage dans les formes et nul besoin d’un dictionnaire à porter de main (ouf !). Les questions autour du couple, de la paternité, de la famille sont abordées sans crise, malgré des situations qui peuvent paraître compliqué tout coule de source pour les personnages ce qui ralenti quelque peu le rythme et du coup ce qui atténue l’intérêt du lecteur (mon intérêt).  Quelques questionnements tout de même quant au comportement de la petite fille de 10 mois, j’ai l’impression que l’auteur à affaire à des enfants particulièrement précoces dans la vie !lolJe me suis tout de même laissée bercer avec plaisir jusqu’à la dernière page car ça fait tout de même du bien de « voir » des gens heureux !

 

 

 


Commentaires

 

1. Mack  le 09-02-2013 à 13:14:11  (site)

Bah moi j'ai pas aimé la fin... On m'a conseillé de lire L’Embellie mais je suis un peu frileuse du coup... =/ C'est dommage parce que tout le bouquin m'avait emportée, il n'y a que cette fin qui me frustre...

 
 
 
posté le 29-11-2012 à 17:15:14

De Douloureux secrets, Adèle Geras

Genre : Roman

 

Quatrième de couverture :

À la suite d'un accident, la danseuse étoile Hester Fielding a dû mettre brutalement fin à sa carrière. C'était il y a vingt ans. Depuis, afin de continuer à vivre sa passion, elle a créé un festival au manoir de Wychwood, théâtre de son triomphe bien des années auparavant.
En ce Noël 1986, tandis que le jeune et talentueux Hugo Carradine orchestre les répétitions du nouveau ballet, Hester apprend la mort de son amour de jeunesse. Les souvenirs resurgissent alors : la mort de sa mère, ses débuts avec son professeur de danse, son ascension vertigineuse sur les planches, mais aussi les épisodes douloureux d'une jeunesse pleine de désillusions.
Les artistes se préparent pour la générale et le rideau se lève sur les coulisses du passé d'Hester...

 

Mon avis :

Ce roman m’a été offert pour le swap « l’art dans tous ces états » et ça tombait bien vu que je voulais le lire. Je fais de la danse classique, j’aime l’univers et c’est toujours un plaisir de se plonger dans des romans qui en parle ! J’ai commencé à le lire alors que j’étais dans d’autres lectures et au prime abord je n’ai pas montré un grand enthousiasme. Puis je me suis consacré à lui et à lui seule et je me suis surprise à avoir hâte de retrouver mon livre. On suit la vie d’Hester, petite fille orpheline de mère qui va se donner corps et âmes à la danse et en parallèle la vie d’une troupe qui va donner un ballet inédit lors d’un grand festival de danse. Ces deux histoires se passent à environ 40 ans d’intervalle mais chaque chapitre nous informe de la date où se situe l’histoire. Alors qu’avec Hester on va faire un voyage dans le temps de la petite fille à la danseuse, la vie de la compagnie se condense sur la période de Noël. Au niveau littéraire on ne va pas crier au miracle cependant le rythme tiens bien, l’alternance des époques est agréable et puis un léger suspense qui s’installe au fur et à mesure des pages qui n’a pas été sans me plaire. Des personnages peut être un peu caricaturaux mais fouillés. Point d’aventure mais de la romance. Un petit quelque chose m’a parfois un peu exaspéré, mais c’est malheureusement un défaut des auteurs qui écrivent sur la danse, c’est la condescendance qu’ils peuvent avoir pour leur lecteur en leur expliquant tout : « A la fin de la répétition, les danseurs mettent des guêtres afin de que leur muscle ne se refroidissent pas c’est très important », « les assiettes étaient encore pleine, car les danseurs doivent faire attention à leur ligne »…. Et j’en passe. J’ai passé un très agréable moment de lecture avec ce roman, merci à ma swappeuse de me l’avoir offert et je le recommande aux amateurs de danse mais aussi à ceux qui aime les romances et les secrets !

 


 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article