Les lectures de Ludivine

posté le 04-02-2014 à 11:04:26

En cas de forte chaleur, Maggie O'Farrell


Genre : Roman

 

Quatrième de couverture :

 Comme chaque matin depuis trente ans, Robert Riordan part acheter son journal. Mais en ce jour caniculaire de juillet 1976, Robert part et ne revient pas.
Dans leur maison londonienne, Gretta, sa femme, s'interroge : quelle mouche a bien pu le piquer ? Doit-elle prévenir les enfants ?

À peine réunis, ces derniers tentent de prendre la situation en main : les placards sont retournés, les tiroirs vidés, chaque pièce fouillée en quête d'indices.
Mais, alors que le mystère autour de leur père s'épaissit, les vieilles rancoeurs ressurgissent. L'aîné en a assez : pourquoi est-ce toujours à lui de prendre en charge sa famille ? Quant aux deux soeurs, jadis si proches, quel événement a brisé leur lien, si terrible que la cadette a décidé de mettre un océan entre elles ? Et Gretta, a-t-elle vraiment tout dit ?

 

Mon avis : La quatrième de couverture très attractive et l’image de couverture douce et mystérieuse m’a beaucoup donnée envie de lire ce roman. Le titre également, en ces temps hivernaux, a été un appel. Malheureusement  je n’ai pas su rencontrer ce livre, c’est sans doute la structure qui m’a rebuté, j’ai mis beaucoup de temps à savoir qui était qui, à me situer dans le temps car il y a beaucoup de flash back. Les personnages n’ont pas su me toucher et leur sort m’a, du coup, peut importé. Les chapitres sont relativement longs/lents et j’ai trouvé que l’histoire traînait en longueur pour une fin qui nous fait dire « tout ça pour ça ».  Ceci dit on sent des changements de rythme selon les personnages, il y a un vrai souci de donner un vrai corps au personnage au-delà même du texte grâce à l’écriture. L’écriture est très soignée, l’atmosphère oppressante de ces jours de chaleur est bien restituée.

Je remercie les éditions  Belfond et Babelio de m’avoir permis de découvrir l’auteur.

 


 
 
posté le 16-01-2014 à 15:03:29

Une Terre d'ombre, Ron Rash

Genre : Roman

 

Quatrième de couverture :

Laurel Shelton est vouée à une vie isolée avec son frère, revenu amputé d’une main de la Première Guerre mondiale, dans la ferme héritée de leurs parents, au fond d’un vallon encaissé que les habitants de la ville voisine considèrent comme maudit car rien n’y pousse et les malheurs s’y accumulent. Marquée par ce lieu, et par une tache de naissance qui oblitère sa beauté, la jeune femme est considérée par tous comme rien moins qu’une sorcière. Sa vie bascule lorsqu’elle rencontre au bord de la rivière un mystérieux inconnu, muet, qui joue divinement d’une flûte en argent. L’action va inexorablement glisser de l’émerveillement de la rencontre au drame, imputable exclusivement à l’ignorance, à l’intolérance et à la peur d’une population nourrie de préjugés et ébranlée par les échos de la guerre.
La splendeur de la nature, le silence et la musique offrent un contrepoint sensible à la xénophobie et à un patriotisme qui tourne à la violence aveugle dans ce récit poignant et universel.

 

Mon avis :  

A la veille de la fin de la première guerre mondiale, Laurel vit avec son frère Hank dans une ferme des Etats-Unis située dans un vallon où la lumière n’entre jamais. Marquée par une tâche de naissance, Laurel est perçue comme une sorcière par les gens de la ville et Hank revenu mutilé de la guerre conforte la population voisine dans le fait que leur terre familiale est maudite. Walter, étranger muet et mystérieux, va apporter du renouveau et un peu de bonheur sur ces terres. Un peu de bonheur jusqu’à ce que la guerre et la bêtise humaine viennent de nouveau ternir leur vie. On se laisse porter par l’écriture de Ron Rash qui nous fait voyager sur ces terres « maudites », entre noirceur et poésie. Chaque personnage montre de la profondeur au fil des pages et ce microcosme nous parle de la portée de la guerre outre-Atlantique avec finesse. Les préjugés, les rancœurs, le patriotisme à tout prix auront raison de la lumière que Ron Rash avait laissée percer sur cette histoire.

 

 


Commentaires

 

1. jakin  le 17-01-2014 à 08:05:32  (site)

Compliments pour la photo du jour et pour la présentation de ce livre.....
Jakin, smiley_id210602

 
 
 
posté le 20-11-2013 à 15:50:37

Et soudain tout change, Gilles Legardinier

Genre : Roman contemporain

 

Quatrième de couverture:

Camille et ses amis se connaissent depuis la maternelle. Leur dernière année de lycée les a enfin tous réunis dans la même classe. À quelques mois du bac, en compagnie de sa meilleure amie, Léa, d’Axel, Léo, et toute sa petite bande, la jeune fille découvre joyeusement la vie. Tous se demandent quel chemin ils vont prendre. Ils ignorent encore que d’ici l’été, le destin va leur en faire vivre plus que dans toute une vie. Du meilleur au pire, avec l’énergie de leur âge et leurs espoirs, entre convictions et doutes, entre illusions et réalité, ils vont expérimenter, échanger et affronter. Leur histoire est la nôtre. Bienvenue dans ce que nous partageons de plus beau et qui ne meurt jamais…

 

Mon avis

Camille et Léa font parties d’une bande de lycéens qui abordent leur année de terminale. Léa va apprendre que sa vie prend un tournant inattendu pour une jeune fille de son âge ce qui va entraîner un changement radicale dans sa façon de percevoir le monde et de vivre. Ce changement profond va affecter ses camarades et ses amis. C’est Camille, la meilleure amie de Léa qui nous narre cette histoire et nous fait part de ses inquiétudes, de ses émois, de ses questionnements. Les relations humaines sont misent en avant, relation amicale, relation amoureuse, relation ado/adulte. L’auteur sait manier sa plume de façon à nous faire rire grâce à des situations et des personnages loufoques et nous émouvoir en retournant à des moments de vie essentiels. Rempli de bons sentiments, on pense tout d’abord à un roman guimauve, c’est en fait un roman doudou et/ou pansement (mouchoirs de rigueur).

Un roman sur les tournants de l’existence à la manière du « premier jour du reste de ta vie »

 

 


 
 
posté le 20-11-2013 à 09:19:58

Un livre m'attend quelque part, Maureen Dor

Genre : Album jeunesse

 

Quatrième de couverture:

Un livre m'attend
quelque part

Parmi tous les livres
que les auteurs écrivent,
que les illustrateurs illustrent,
que les imprimeurs impriment...
il y a un livre qui m'attend,
rien que pour moi.

 

Mon avis :

Tout d'abord ce livre est un bel objet, le format est très agréable, le papier est épais, les couleurs des illustrations sont tendres et le tracé est en rondeur, très apaisant tout ça. le lecteur est en condition pour découvrir le texte. Texte tout en légèreté, peu de mot pour un sens profond, l'illustration complète à ravir ce que les mots ne disent pas. le texte offre également aux enfants le vocabulaire lier aux livres. Une belle approche de la lecture pour les enfants ! Quelle jolie idée et affirmation : « Un livre m'attend quelque part ». On a tous notre livre « doudou » non ? celui qu'on emmènerait sur une ile déserte. Je remercie Babelio et les éditions clochette de m'avoir permit de découvrir ce titre.

 


 
 
posté le 26-10-2013 à 16:33:50

Les ailes de la sylphide, Pascale Maret

Genre : Jeunesse

 

Quatrième de couverture :

La Sylphide, c'est un elfe des bois doté d'ailes translucides.
La Sylphide, c'est aussi un ballet dont Lucie rêve de danser le rôle-titre.
Mais à trop vouloir incarner ce personnage, Lucie finit par constater sur elle les symptômes d'une étrange métamorphose.
Elle s'enfonce alors dans les bois pour chercher à comprendre qui elle est.
Et ce n'est pas forcément une bonne idée.

 

Mon avis :Lucie est passionnée de danse classique, quand on lui propose le rôle de la sylphide son univers tout entier est bouleversé, c’est le rôle de sa vie !  Lucie nous entraîne dans ce tourbillon où le fantastique côtoie la réalité jusqu’à la descente aux enfers et la chute subite. Remarquablement bien écrit et mené, l’auteur aborde des sujets durs avec une infini délicatesse. Coup de cœur !

 


Commentaires

 

1. ESCARMOUCHE  le 28-10-2013 à 04:25:55  (site)

bravo pour la photo du jour (ou de la nuit), c'est vrai que la couverture du roman est très jolie, et tu m'as donné envie de l'acheter. A un moment donné, ou à un autre, nous cherchons tous qui nous sommes !

2. jakin  le 28-10-2013 à 08:44:30  (site)

Compliments pour la photo du jour et pour la découverte de cet ouvrage.....
Jakin, smiley_id210602

3. Mack  le 30-10-2013 à 14:33:22  (site)

Beuh, j'ai pas réussi à me dire que ça pouvait m'intéresser (elle est bizarre cette phrase !) et je l'ai retourné et maintenant peut-être que j'aurais envie de le feuilleter ! XD

 
 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article